Mon AlloCiné
Forgiven : quelques clés pour comprendre le contexte du film et l'apartheid
Par Corentin Palanchini — 9 janv. 2019 à 18:00
facebook Tweet

Actuellement dans les salles, "Forgiven" de Roland Joffé se déroule en 1994 alors que l'apartheid vient de se terminer en Afrique du Sud. Voici quelques clés pour rattraper un peu le contexte dans lequel prend place l'intrigue du film.

Saje Distribution

Le film Forgiven de Roland Joffé se déroule dans les mois suivants l'apartheid. Il s'agit d'un régime de ségrégation systématique des populations de couleur appliqué en Afrique du Sud entre 1913 et 1991 et mise en place par les "Afrikaners" (des individus de race blanche, nés en Afrique du Sud et parlant l'afrikaans).

Pour avoir les clés des événements passés et mieux comprendre les traumatismes évoqués dans le film, voici cinq moments clé de l'apartheid :

  • 1950, le "Population Registration Act" contraint les habitants d'Afrique du Sud à être "classifiés" en quatre groupes raciaux (Blancs, Noirs, Asiatiques et Coloureds). Cet acte servira de justification légale à tous les actes ségrégationnistes futurs.
  • Dans les cinq années suivantes, les Coloured (terme désignant les "métis" entre populations européennes et locales au sens large) sont exclus des listes électorales classiques, sont représentés par des Blancs au Parlement et n'ont plus accès à certains édifices publics, qui deviennent réservés aux Européens.
  • 1961, la résistance contre ces lois ségrégationnistes s'organise avec notamment des actes de sabotage. Trois ans plus tard, Nelson Mandela, chef d'un mouvement de résistance, est arrêté et condamné avec d'autres résistants à la prison à perpétuité. Dans les années 70, la politique de l'apartheid est condamnée par les instances internationales et la résistance se renforce. En conséquence, la police gouvernementale augmente la répression. Les émeutes de Soweto dureront des mois et auront un bilan meurtrier qu'il est encore difficile de tirer précisément aujourd'hui.
  • D'abord Premier ministre en 1978 puis Président de l'État de la République d'Afrique du Sud, Pieter Willem Botha commence à assouplir l'application de l'apartheid. Sous la pression internationale, il abroge les lois interdisant la présence de Noirs sud-africains pauvres de se rendre ou de s'installer en milieu urbain, les mesures discriminatives sur l'accès aux lieux publics ou encore limitant certains emplois à des Blancs.
  • Au début des années 90, l'ancien système est réformé et les prèmières élections libres se déroulent en 1994 avec l'élection de Nelson Mandela comme premier président noir de la République d'Afrique du Sud. De 1996 à 1998, une Commission de la vérité et de la réconciliation est instaurée par Nelson Mandela pour récolter les aveux des tortionnaires et entendre les exactions commises au nom du gouvernement sud-africain et des mouvements de libération. Quiconque avoue ses crimes se voit offrir la rédemption.

Dans ForgivenForest Whitaker interprète l’archevêque Desmond Tutu, le président de la Commission, qui se retrouve face à un assassin et ancien tortionnaire (Eric Bana) qui va tenter d'ébranler ses convictions.

"Forgiven" est actuellement en salle :

 

facebook Tweet
Commentaires
Voir les commentaires
Suivez-nous sur Facebook
Top Bandes-annonces
YAO Bande-annonce VF
Marie Stuart, Reine d'Ecosse Bande-annonce VO
Sponsorisé
Continuer Bande-annonce VF
The Hate U Give – La Haine qu’on donne Bande-annonce VO
Green Book : Sur les routes du sud Bande-annonce VF
La Mule Bande-annonce (2) VO
Bandes-annonces à ne pas manquer
Actus Culture ciné
Connaissez-vous le prénom de ces super-méchants ?
NEWS - Culture ciné
samedi 19 janvier 2019
Dernières news Culture ciné
Top films au box office
Back to Top