Mon AlloCiné
Un homme pressé
Note moyenne
2,8
25 titres de presse
  • BIBA
  • Closer
  • CNews
  • Dernières Nouvelles d'Alsace
  • Femme Actuelle
  • Le Dauphiné Libéré
  • Le Parisien
  • Télé Loisirs
  • aVoir-aLire.com
  • Culturebox - France Télévisions
  • La Croix
  • Le Figaro
  • L'Express
  • Positif
  • Télé 7 Jours
  • Voici
  • Le Journal du Dimanche
  • Les Fiches du Cinéma
  • Ouest France
  • Première
  • 20 Minutes
  • Le Nouvel Observateur
  • Les Inrockuptibles
  • Sud Ouest
  • Télérama

Chaque magazine ou journal ayant son propre système de notation, toutes les notes attribuées sont remises au barême de AlloCiné, de 1 à 5 étoiles. Retrouvez plus d'infos sur notre page Revue de presse pour en savoir plus.

25 critiques presse

BIBA

par Lili Yubari

Ce premier film en solo du coréalisateur de "Tout ce qui brille" offre un rôle idéal au maître des mots Luchini.

Closer

par La Rédaction

Une comédie drôle et émouvante.

CNews

par La rédaction

Fabrice Luchini prouve une nouvelle fois l’étendue de son talent en déclamant des phrases incompréhensibles avec un aplomb qui fait mouche. Face à lui, Leïla Bekhti, dans la peau de l’orthophoniste pleine d’empathie, apporte fraîcheur et légèreté à ce récit inspiré de l’histoire vraie de Christian Streiff, ancien PDG de PSA Peugeot Citroën, victime d’un AVC en mai 2008.

Dernières Nouvelles d'Alsace

par La Rédaction

L’extraordinaire, c’est que Luchini, même bégayant, trébuchant, avec des mots en désordre, ouvre un espace de liberté et de jubilation. Il est éloquent encore, comme s’il disait des mots magiques, avec une fantaisie capable de changer le monde.

La critique complète est disponible sur le site Dernières Nouvelles d'Alsace

Femme Actuelle

par Sabrina Nadjar

Un film lumineux. Fabrice Luchini nous épate.

Le Dauphiné Libéré

par Jean Serroy

Une comédie joliment enlevée.

Le Parisien

par La Rédaction

Le film aurait pu s’épargner quelques petites longueurs, mais rien de très grave. C’est un bonheur d’aller, en compagnie d’Alain, sans se presser, sur les chemins retrouvés, d’être soi-même et de goûter au bonheur de vivre.

La critique complète est disponible sur le site Le Parisien

Télé Loisirs

par Emilie Leoni

Tendre, tragique et truculent à la fois.

aVoir-aLire.com

par Virginie Morisson

Film tendre qui part d’un accident qui peut tout changer dans une vie, Un homme pressé aborde avec délicatesse différents thèmes, tels que le passage du temps, la difficulté de tout gérer en une journée ou encore la nécessité parfois de prendre du temps pour soi, pour se retrouver et se rappeler ces rêves d’enfants que nous n’avons pas réussi à réaliser.

La critique complète est disponible sur le site aVoir-aLire.com

Culturebox - France Télévisions

par Pierre-Yves Grenu

Cette histoire bouleversante, la chute mais aussi la reconstruction d’un homme, a largement inspiré Hervé Mimran pour son "Homme pressé".

La critique complète est disponible sur le site Culturebox - France Télévisions

La Croix

par Corinne Renou-Nativel

Si paradoxalement Un homme pressé prend son temps jusqu’à risquer de manquer de rythme et ne réserve guère de surprise, il demeure néanmoins un long métrage plaisant sur une jolie renaissance doublée d’une rédemption.

La critique complète est disponible sur le site La Croix

Le Figaro

par La Rédaction

Hervé Mimran écrit fort bien ses personnages, y compris les seconds rôles. Et il a eu la bonne idée de ne pas tomber dans les clichés du romanesque à l'eau de rose. Le scénario reste tout de même paresseux, d'autant que la mise en scène ne fait pas d'étincelles.

La critique complète est disponible sur le site Le Figaro

L'Express

par Antoine Le Fur

Il ne révolutionne pas le cinéma, mais se révèle être un divertissement plutôt sympathique.

Positif

par Olivier De Bruyn

Un divertissement honorable, mais frustrant.

Télé 7 Jours

par Isabelle Magnier

[une] jolie comédie, certes cousue de fil blanc, sur la fragilité de la vie.

Voici

par Lola Sciamma

Une comédie humaniste.

Le Journal du Dimanche

par Baptiste Thion

[...] plutôt sympathique mais prévisible qui peine à tenir la distance.

Les Fiches du Cinéma

par Aude Jouanne

Hervé Mimran livre ici un déroulé sans inventivité de toutes les ficelles éculées de la comédie dramatique grand public.

La critique complète est disponible sur le site Les Fiches du Cinéma

Ouest France

par La Rédaction

Une mise en abyme amusante pour Luchini qui finit par tourner un peu en rond faute de scénario solide.

Première

par Christophe Narbonne

Le résultat est dans un premier temps efficace mais l’argument finit par tourner en rond, voire par irriter -l’abus de verlan est mauvais pour la santé du spectateur. Reste la relation, en mode “Intouchables” (je t’apprivoise, tu m’apprivoises), entre Luchini et Leïla Bekhti, son orthophoniste un peu dépressive, qui fournit au film quelques jolis moments d’émotion. On n’en reste pas sans voix non plus.

La critique complète est disponible sur le site Première

20 Minutes

par Caroline Vié

Le film ne tient pas ses promesses, malgré les présences de Leïla Bekhti et Fabrice Luchini sous la direction du réalisateur de « Tout ce qui brille ».

La critique complète est disponible sur le site 20 Minutes

Le Nouvel Observateur

par Xavier Leherpeur

Mais le héros n'est visiblement pas le seul à être pressé. Le cinéaste-scénariste et le monteur semblent l'avoir été également. Le premier en multipliant de très visibles incohérences narratives, le second en accumulant les faux raccords. Les deux pariant sans doute sur le fait que – puisque c'est une comédie et qu'elle est portée par un acteur bankable – le spectateur n'y verrait que du feu. Pas de chance, c'est criant.

La critique complète est disponible sur le site Le Nouvel Observateur

Les Inrockuptibles

par Ludovic Béot

Comme un symbole, l’homme pressé est devenu l’homme en marche. Et, de fait, on ne spoilera pas, mais il n’aura même pas besoin de traverser la rue pour retrouver un job.

Sud Ouest

par Sophie Avon

Ce film d’Hervé Mimran, tiré d’une histoire vraie, exploite le trouble cognitif d’Alain avec si peu de finesse que son potentiel comique s’anéantit vite.

Télérama

par Cécile Mury

Hélas, cet habile numéro d’acteur sert une histoire de rédemption prévisible et mièvre : ou comment, à force de fréquenter une gentille orthophoniste (Leïla Bekhti) et au terme d’un parcours très plat, l’homme odieux ­devient un brave type. La preuve : il apprend à dire « merci » à son chauffeur. Sacré progrès social.

La critique complète est disponible sur le site Télérama
Les meilleurs films de tous les temps
  • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
  • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
Back to Top